Etre jeune et chrétien, ça implique quoi ?

Jesus - gift habeshaw

Lorsqu’on pense à l’image classique ou stéréotypée du chrétien en France, beaucoup ont tendance à imaginer la catho bourgeoise aux 9 enfants comme nous le voyons à la télé.

Un décision pour la vie

J’ai donné ma vie à Christ il y a 5 ans, j’avais alors 19 ans. Encore aujourd’hui, beaucoup sont surpris lorsque j’évoque ma foi. Généralement, une série de questions s’ensuit dans l’esprit de mon interlocuteur :

  •  Suis-je une “simple d’esprit” ? j’aime penser que non, et mes longues études font foi d’une certaine éducation.
  • Est-ce que je cherche à combler un manque un vide dans ma vie terrestre, non plus…
  • Ma famille est-elle croyante ? Bingo

Ma vie chrétienne a commencé il y aussi longtemps que je m’en souvienne.  Depuis toujours, Je vais à l’église tous les dimanches, je suis des cours d’études bibliques et tout ce qui s’en suit.

Cependant contrairement à ce qu’on peut penser, la foi n’est pas héréditaire elle ne se transmet pas dans les gènes. Il faut également comprendre qu’aller à l’église est très (très diffèrent) du fait d’être chrétien. Nous ne croyons pas en une religion mais en une relation (avec Dieu en l’occurrence).

Je vais illustrer mon propos : pour moi être chrétienne c’est entretenir une relation personnelle avec Dieu, et reconnaitre Jésus comme son sauveur personnel.

La Bible définie a foi comme ” une ferme assurance des choses qu’on espère, une démonstration de celles qu’on ne voit pas” (Hébreux: 11.1)

Et cela est vrai, avoir la foi c’est accepter de croire en une réalité invisible. Aujourd’hui, je dirais que je suis chrétienne avant tout parce que j’ai moi-même “expérimenté Christ”. Je ne peux faire chemin arrière car j’ai entendu, vu et ressenti toutes ces choses qui m’ont démontré que tout cela était vrai.

Vivre sa différence

Pour revenir au cœur du sujet, être jeune croyant est bien plus courant que ce qu’on peut croire. 57 % des Français de 18 à 30 ans déclarent avoir une religion (OpinionWay pour La Croix).

Bien que la France ait de profondes racines chrétiennes, faire partie de ce mouvement religieux aujourd’hui est synonyme de marginalisation, de différenciation. Être chrétien ce n’est pas faire comme tout le monde ou s’amuser comme les autres jeunes.  Cette position est assez dure à assumer quand on est encore jeune dans sa foi ou si l’on ne fait pas preuve d’une force de caractère.

D’expérience personnelle, je peux dire qu’il n’est pas forcément évident d’évoquer sa foi à l’école, à la fac ou même en entreprise. À tort ou à raison, j’ai souvent eu honte d’évoquer ma foi ou mes activités ecclésiastiques et je pense qu’encore aujourd’hui, certains ne connaissent pas cet aspect de ma vie.

Autre phénomène courant chez les jeunes chrétiens c’est atténuer les aspects de la vie spirituelle pour la rentrer dans le moule des mœurs de ce monde.

Aujourd’hui je vis très bien ma “différence », et j’aime parler de ma foi et inviter des amis à des événements chrétiens. Non pas pour les convertir, mais pour qu’ils puissent découvrir mon monde et avoir un nouvel œil sur la religion.

Être jeune chrétien qu’est-ce que ça change ?

Eh bien à la fois tout et rien !

Je peux tout à fait continuer à m’amuser et sortir avec mes amis, aller à l’école, faire du sport ou chiller sur Netflix. En soi, rien ne nous est interdit mais nous considérons que certaines choses ne sont pas utiles. Je pourrais aller en boîte et me “bourrer la gueule” mais je considère que ces choses ne m’apporteront rien. Elles iraient à l’encontre de mes convictions, de ce que Dieu attend de moi et pire encore, cela pourrait ternir mon témoignage.

La vie d’un jeune chrétien est très loin d’être solitaire, les jeunes d’une église (osez me croire ils sont nombreux), organisent régulièrement réunions, des évènements etc… La vie culturelle est également au rendez-vous : Il existe des concerts de gospel en tous genres(Musique urbaine, tropicale, rai), des livres, des conférences, meetup, et autres événements nationaux.
Le risque avec tout cela, c’est justement de se sentir trop bien dans ce cocon et d’avoir du mal à en sortir et de rencontrer “d’autres gens”. Cela entretient cette difficulté à évoquer sa foi auprès de personne et ainsi de les mettre à part.

02 comments on “Etre jeune et chrétien, ça implique quoi ?

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.