Protéger ses cheveux du froid de l’hiver, conseils et astuces

Protéger ses cheveux en hiver

Arbres sans feuilles, journées plus courtes, baisse de températures tous les signes de l’hiver sont là !  Il est déjà temps d’enfiler les doudounes, gants et écharpes pour se protéger du froid… Et pour les cheveux alors, que fait-on ? C’est malheureusement, trop souvent le grand flou. Pourtant, l’hiver est une saison fatale pour nos cheveux. Le froid, le vent et les frottements ont souvent raison de nos tignasses. Des astuces simples permettent, pourtant de les préserver.  

L’hiver, le tueur de cheveux, pourquoi ?

L’hiver est une saison difficile. C’est loin d’être une surprise. Nos organismes sont plus lents et manquent de vitalité. La fatigue se fait ressentir plus vivement en raison de carences diverses.
De manière plus esthétique, l’hiver est une saison connue pour les effets néfaste sur notre peau: elle s’assèche, elle tiraille et des rougeurs apparaissent peu partout.  Dites-vous que c’est la même chose pour les cheveux. Ils sont plus secs, plus fragiles et moins doux au toucher.  Vous l’avez peut-être même déjà remarqué, durant cette saison, vos cheveux sont plus fourchus, se cassent et tombent aussi vite que les feuilles sur les arbres. 

L’ensemble de la fibre capillaire est touché par le froid : 
Le cuir chevelu – qui est en faîte de la peau- sera plus sensible voire même douloureux.
Conséquences : les cheveux tombent plus vite. 
Les longueurs et les pointes qui sont les parties les plus usées et âgées du cheveu seront d’autant plus fragilisé.
Conséquences : Les cheveux vont tendances à être électriques, à créer des fourches et à casser.

Bien sûr chaque cheveu est différent, et les effets du froid ne sont pas identiques pour chacun. Pas d’inquiétude ce n’est qu’une mauvaise phase à passer 🙂

Apporter les bons éléments au cheveux

Ne vous emballez pas, ici pas de solution miracle. Deux mots d’ordre : l’hydratation et la nutrition.  Le cheveux comme votre corps a besoin d’éléments pour sa survie. Ainsi, il s’agit de leurs apporter à boire et à manger pour se sentir bien.

L’hydratation 

L’hydration est le rituel de soin le plus important pour vos cheveux. D’ailleurs un cheveu déshydraté sera terne, sec et pailleux.  Hydrater c’est simplement apporter de l’eau aux cheveux. C’est l’eau qui va redonner du galbe et de l’élasticité aux cheveux.  
Pour hydrater ses cheveux, il y a 4 possibilités : 

  • La manière la plus fondamentale d’hydrater le cheveu est de boire beaucoup d’eau pour hydrater le cheveu de l’intérieur. C’est une vertu trop souvent sous-estimée et pourtant d’une efficacité implacable.  
  • L’eau : utilisation d’un spray acheté dans le commerce ou fabriqué soi-même. Le mien par exemple est simplement composé d’eau et de glycérine végétale.  
  • L’aloé vera est l’ingrédient hivernal idéal : utilisé directement sur vos cheveux secs ou mouillés, il leurs redonnera du galbe. En plus de cela, le gel permet de redessiner les boucles et de structurer le cheveu. 
  • Les crèmes avec une composition riche en eau  

La nutrition 

A ne surtout pas confondre avec l’hydratation. La nutrition c’est apporter des “nutriments aux cheveux”. Pour cela on lui donne du gras. C’est ce même gras qui va sceller l’hydratation du cheveu en créant un film autour de la fibre. Un cheveu mal nourri va être plus sec et plus cassant, c’est un problème récurrent chez le cheveu frisé et crépu. 
Pour nourrir son cheveux plusieurs options : 

  • Utiliser l’huile de votre choix selon vos besoins. Le ricin par exemple est idéal en toutes saisons. Pour les cheveux plus fins, l’huile d’amande douce, ou de pépins de raisin sont parfaits pour nourrir sans alourdir. 
  • Utilisation de sérums riches en actifs nutritifs
  • Les crèmes avec une composition riche en huile et beurre (plus rare) 

Pour chacune de ses options, misez sur des soins profonds pour augmenter pour une meilleur pénétration des actifs sur la fibre capillaire. En procédant ainsi, les résultats seront plus éclatant et plus durable.

Enfin, vous pouvez profiter de l’hiver pour démarrer une cure de complément alimentaire capillaire. Il existe de nombreuses marques qui prometent longueur et force aux cheveux. Une cure de 2/3 mois permet de passer l’hiver en douceur. Je privilégie pour ma part, les cures de levure de bière car très naturel que j’alterne avec les cures de la marque Forcapil. 

Trouver sa routine idéale 

Comme vous le faite tout au long de l’année. Il faut simplement continuer votre routine capillaire en accentuant sur les quantités et la régularité. Quelques conseils sont de mise pour ne faire aucune impasse : 

Ne pas hésiter à respecter toutes les étapes du shampoing

  1. Commencez par bain d’huile avec les huiles de votre choix. Pour plus d’efficacité mettre sous une serviette chaude ou un bonnet chauffant.
  2. Pour le shampoing, privilégiez un shampoing naturel pas trop moussant ou une poudre lavante pour éviter d’agresser davantage le cheveu 
  3. Ne pas faire l’impasse sur le masque après shampoing qui va restaurer le cheveu après le shampoing et aider au démêlage.

Au quotidien, la méthode LOC est idéale : il s’agit d’apporter dans l’ordre de l’eau (Liquide) de l’huile (Oil) et une Crème à vos cheveux. Il faut répéter le processus 1 à 2 fois par semaine. 

Lorsque vous vous apprêtez à braver le froid, portez un bonnet en coton pour conserver la chaleur et protéger le cuir chevelu. 
Astuce supplémentaire : éviter les bonnets entièrement en laine qui vont absorber l’hydratation et assécher le cheveu. Si possible, prenez 15/20 minutes pour doubler vos bonnets et chapeaux avec du satin ou un tissu non absorbant. Pour les plus flemmardes, portez un bonnet en satin en dessous de votre bonnet de ville ou mettez simplement une capuche. 

Les choses à éviter 

Eviter de manipuler vos tignasses au maximum. Privilégiez les coiffures protectrices avec ou sans rajouts : Twist, mèches, tresses soyez inventives.  

Eviter d’appliquer les beurres et les huiles solides qui vont avoir tendance à casser les longueurs. L’huile de coco et le beurre de karité sont par exemple parfaits pour l’été ou la mi saison. Lorsque vous les appliquez, vous faites chauffer la matière pour faciliter l’application. Une fois sur vos cheveux, ses huiles se solidifient lorsque la température baisse et peuvent fragiliser vos cheveux. Prenez bien soin d’écouter vos cheveux en fonction des différentes huiles et des saisons. 

Eviter de sortir avec les cheveux mouillés. Cela va accentuer les effets du froid. La capillaire peut aller jusqu’à geler et à casser. Eviter donc les wash and go et prévoyez suffisamment de temps pour laisser à vos cheveux le temps de sécher (naturellement ou avec le diffuseur du sèche-cheveux). 

En intérieur, évitez de porter trop souvent des vêtements en mailles, laine ou en coton épais (écharpes, pulls, cols roulé, manteaux) qui absorbent l’hydratation de vos cheveux. Si possible favorisez la laine. En autre cas, attachez vos cheveux en chignon haut. 

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.